loading
logoWhite tekinceLogo
TEKİNCE
TANTUNİ

L’art tout comme le kebab, c’est notre spécialité... il s’agit pour tous les deux d’une histoire d’amour.
Nous nourrissons de l’affection, c’est la raison pour laquelle nous sommes différents...

tekinKece

Mes clients Estimés;

J’aimerais tout d’abord vous remercier beaucoup pour avoir choisi la famille Tekince Kebab. Je souhaite commencer par partager le secret de ce voyage savoureux que nous avions débuté en 2011 en vous confiant une ancienne anecdote.

Nous sommes en 1976 dans mon village d’origine à Celtik, Konya. Alors que j’avais cinq ans, feu ma grand-mère paternelle avait préparé pour mon grand-père comme elle le faisait chaque soir un repas que l’on appelle Kuymak (préparé au beurre, farine et fromage). Le Kuymak dégageait une odeur délicieuse comme toujours… Bien sûr que mon grand-père ne mangeait jamais sans moi ce repas. Car il savait combien je l’adorais. Un jour, j’ai de nouveau eu envie de manger du Kuymak. Cette fois-ci, j’ai couru vers ma mère pour lui dire : “Maman, peux-tu me cuisiner du Kuymak comme ma grand-mère ?”. Au même moment, ma mère était occupée à faire la vaisselle et soudain, “takk !”, j’ai reçu une assiette sur la tête. “Fous-moi la paix, pas de Kuymak au milieu de tout ce travail”. Malgré cetté réponse, évidemment que l’amour maternel ne se désintèresse jamais. Elle s’est levée pour me le préparer. J’ai avalé ce repas tout en pleurant. Mais j’avais senti quelque chose d’étrange. J’avais eu l’impression que ce n’était pas aussi succulent que celui de ma grand-mère. Je me suis retourné vers ma mère et lui ai demandé: “Pourquoi ce n’est pas comme celui de ma grand-mère ?” De nouveau un coup d’assiette sur la tête. Envahi par la douleur et larmes aux yeux, je suis allé me plaindre auprès de ma grand-mère.

Et ma grand-mère m’a demandé : “Que s’est-il passé fiston ?”. J’ai tout expliqué avant de l’interroger sur la différence des goûts. Voici sa réponse: “Mon chéri, en réalité c’est le même goût, c’est la même farine, c’est le même beurre, c’est le même fromage. Cependant, je rajoute de moi-même”…

Mais alors que manquait-il ?

Ma grand-mère m’a caressé la tête et m’a dit “Ecoute fiston, ta maman n’a pas ajouté de soi-même. C’est la raison pour laquelle tu n’as pas pris goût”.

Beaucoup d’eau a coulé sous le pont, et je n’ai que commencé à comprendre que le “soi-même” signifiait “amour, dévotion, tendresse”.

Mes chers invités et amis, j’ai suivi les paroles de ma grand-mère et j’ai ajouté uniquement de “moi-même” dans notre saveur. İl est évident qu’ajouter de l’amour dans un repas le rend toujours plus délicieux.

Voilà notre seule différence…

J’adresse à tous au nom de toute l’équipe mes chaleureux remerciements et vous souhaite un bon appétit…

Tekin KEÇE